Fantasme

  • J’espère que cette révélation de mon fantasme me permettra de vous décrire comment cela s’est réellement passé, si j’arrive à l’assouvir. Ayant découvert ma bisexualité il y a quelque temps, il m’arrive comme à beaucoup de personnes d’avoir un ou des fantasmes. Celui qui revient le plus souvent est celui d’un black d’âge mûr qui me fait profiter de sa queue. Les scénarios peuvent être différents. Il s’agit tantôt d’une expérience dans la cabine d’un routier, une autre fois d’une baise à la sortie de la douche dans un gymnase. Dans le premier cas, je m’arrête sur une aire d’autoroute quand la nuit est tombée et me dirige vers les pissotières. Je fais attention de ne pas verrouiller la porte derrière moi et baisse mon short à mi-cuisse, laissant apparaître mes fesses. Au bout de quelques instants, la porte s’ouvre, je ne me retourne pas et quelques secondes après avant que celle-ci ne se referme, j’entends « très joli ». Une minute plus tard, je sors et me dirige vers le lavabo qui se trouve près des urinoirs, pour me laver les mains.

    Un black d’une cinquantaine d’années est en train de pisser. Il N’y a que lui et moi dans le bâtiment. Je regarde discrètement dans la direction de son bas ventre et s’en apercevant, il se tourne légèrement de mon côté. Et là je vois son sexe qui est déjà bien long et large, sans qu’il soit en érection. Je me sèche les mains et je sors en lançant à mon tour « très joli’ˆ. J’ouvre le coffre de ma voiture alors qu’il sort et se dirige vers moi. Et là, s’approchant de moi, il me dit : je peux aider ? Je lui dis qu’en fait j’ai un souci avec ma boîte de vitesse car elle a tendance à craquer. Je n’y connais rien en voiture et que dois bien avoir de l’huile pour graisser çà. Et là, je continue à fouiller dans mon coffre et bien sûr ne trouve rien. Alors je sors d’un sac à bandoulière un tube de Gel spécial Gay et dis tout haut, afin qu’il entende bien : “çà, je ne pense pas que cela ira” et je le pose à côté de moi bien en vue. Et puis au bout de quelques secondes, je reprends : non, ce qu’il faudrait, c’est un manche bien lubrifié » il me dit qu’il a ça dans sa cabine et que je peux venir voir si cela convient. Arrivé près la porte passager, il me fait monter en passant sa main sous mon short large et s’attardant quelques instants sur mon anus, déjà humide, me dit « on va s’en occuper de cette boîte.
    Et avant de refermer la porte, me lance en contournant la cabine : fais-moi voir çà.
    Il monte ensuite à côté de moi et pendant de longues minutes, alors que je suis à genoux sur le siège, il écarte mes fesses et s’attache à élargir le passage avec ses doigts enduits de gel. Il se déshabille ensuite et me donne sa grosse que à sucer. Elle est très large et longue. Au bout de quelques minutes il me dit de venir sur lui pour voir ce que cela fait d’être routier. Alors je viens m’empaler sur lui, les pieds sur le volant, pendant qu’il me baise.
    Je vais garder la suite secrète, en espérant pouvoir vous la raconter très prochainement.
    J’en profite pour lancer un appel aux routiers blacks qui souhaitent vivre cette histoire.

  • Sa fiche profil

    Inscrit le

    Lui écrire

    Homme bi Amateur de parties à 3 avec couples de 25 à 55 ans. Souhaite également expérience avec black actif plus de 50 ans

  • SnapChat Sexy




  • Rencontres sexy près de chez vous

  • Favoris

  • Vos commentaires

    • Bicool -

      très jolie histoire bruno. Je ne suis ps black mais ton récit m'a excité !

    Laisser un commentaire