J’ai baisé ma belle mère

  • Je suis un petit peu gêné de vous faire cette confession intime, mais c’était vraiment le seul endroit où je pouvais confesser ce qui s’est passé entre ma belle-mère et moi. J’ai 38 ans et elle 65. Dans un moment d’égarement nous avons baisé tous les deux ce qui a créé comme qui dirait un petit malaise.

    Je vais essayer d’être le plus clair possible. Ma belle-mère vient souvent chez nous car nous sommes au milieu de son trajet habituel. Elle était venue passer 48 heures chez nous pour faire une halte. C’est l’occasion de voir ses petits-enfants et nous aussi par la même occasion bien entendu. Le jour de son arrivée, nous étions seuls tous les deux. J’avais fini plutôt pour pouvoir m’occuper de son arrivée. Elle est arrivée comme prévue et je l’ai accueillie chaleureusement. Peut-être un peu trop avec le recul. Nous avons bu un café et elle s’est retirée pour aller prendre une petite douche. Lorsque je suis entré dans la chambre pour lui déposer du linge de toilette propre, elle a ouvert la porte de la salle de bain et nous nous sommes retrouvés face à face tous les deux. La seule différence est que moi j’étais habillé et elle toute nue. C’est bizarre pour une femme de 65 ans, je m’attendais à ce qu’elle ait un corps davantage marqué par le temps.

    Loin d’être gênée, elle m’a demandé de lui passer la serviette. J’ai détourné la tête et tendu le bras pour lui passer le linge. Elle m’a provoqué en me disant que je pouvais la regarder car elle commençait à se vexer. Je ne sais pas bien comment, mais elle se retrouve rapidement dans mes bras et colle son corps nu et encore humide contre moi. D’un geste naturel je lui dépose la serviette sur les épaules et tout s’enchaîne rapidement. Mon souci a été d’avoir une érection incontrôlable. Ma belle-mère était flattée de cette petite attention et a mis sa main sur ma bite. Elle me la branlée un petit peu avant de s’asseoir sur le lit pour me faire une bonne pipe. Elle suçait tellement bien la coquine, que j’ai manqué de lui juter dans la bouche comme je le fais à sa fille. Après m’avoir un petit peu sucé, elle s’allongeait sur le dos et écarte les jambes. J’ai compris qu’elle avait envie que je vienne m’occuper de sa chatte. Je ne courais aucun risque puisqu’elle sortait de la douche c’est peut-être ce qui m’a motivé. Je n’ai pas eu le courage d’aller lui faire un cunnilingus mais je lui ai volontiers inséré deux doigts et croyez-le ou non, la chatte de ma belle-mère est beaucoup plus moelleuse et excitante que celle de ma femme.

    Je l’ai baisée tout l’après-midi dans toutes les positions et même par tous les orifices. Nous avons joui tous les deux à de multiples reprises avant de finir chacun de notre côté dans nos douches respectives. Nous sommes ensuite allés chercher les enfants à l’école sans parler de ce qui venait de se passer. Le reste du séjour se déroulait de manière normale sauf que l’on a bien senti qu’il y avait un petit malaise. Elle n’est pas revenue depuis et je ne l’ai pas eue au téléphone. Mais je redoute fortement son prochain passage au cours duquel tout peut se passer !

    Jean-Marc 38 ans Peaugres

  • Sa fiche profil

    Inscrit le

    Lui écrire

  • SnapChat Sexy




  • Rencontres sexy près de chez vous

  • Favoris

  • Vos commentaires

    Laisser un commentaire