J’ai enculé la caissière

  • J’ai fait la rencontre d’une caissière fortuitement et c’est une folle de sodomie. Je vais tenter de vous expliquer rapidement comment s’est passée notre rencontre et comment je l’ai enculée tandis qu’elle était à plat ventre et qu’elle écartait ses fesses pour que j’aille très profondément dans son anus.

    Je n’ai pas l’habitude pour faire des courses de me déplacer car je le fais généralement sur Internet. Sauf que cette fois-ci il me manquait juste des œufs que je suis descendu chercher à la petite supérette du coin. Il était tard et lorsque je suis arrivé en caisse, j’ai découvert une magnifique jeune femme ultra sexy et bien chaude. J’ai senti dans son regard son envie de sexe et qu’elle avait dû vivre des expériences complètement folles avec ses orifices. Il y a des femmes lorsqu’on vous les croisez, vous les sentez juste bonne à faire des plans culs très simples le dimanche matin vers 11 heures et encore en position d’étoile de mer. Il y en a d’autres, vous les imaginez en train de faire des gangbangs et recouvertes de sperme. Eh bien c’est plutôt comme cela que je voyais ma caissière. Nous avons entamé la discussion et avons rapidement décidé de nous revoir. Le lendemain matin, j’ai reçu un texto de sa part qui me disait qu’elle ne travaillait pas et qu’elle avait bien besoin d’un café. Étant donné que j’habite à deux rues de la supérette, je l’ai invitée à venir prendre le café chez moi et c’est comme cela que nous sommes retrouvés deux heures plus tard sur mon canapé.

    Elle portait une petite tenue sexy qui ne laissait aucun doute sur ses intentions de sa venue chez moi. Elle avait envie qu’on baise et je l’ai tout de suite compris. Je n’ai d’ailleurs pas caché mon désir de la sauter. Tout le monde était d’accord et c’est comme cela que nous avons pris un pied d’enfer tous les deux. Elle a commencé par me sucer tandis que je lui doigtais la chatte. Nous avons baisé comme des bêtes jusqu’au moment où elle s’est mise toute seule à plat ventre et qu’elle a écarté les fesses. J’ai alors pu admirer son magnifique petit trou étoilé qui était recouvert de sa mouille vaginale. Je soupçonne qu’il y ait eu aussi de la mouille anale. Quoi qu’il en soit, je suis venu frotter mon gland gonflé de désir contre son petit trou palpitant et j’ai poussé tranquillement mais sûrement ma longueur de queue au fond de ses intestins. Je sentais mes couilles qui touchaient la moiteur de sa vulve. J’ai commencé de longs va-et-vient pour que ses intestins s’habituent à ma bite avant qu’elle ne me dise de l’enculer profondément. Je l’ai alors sodomisée brutalement en lui mettant de bonnes claques sur les fesses. Elle continuait d’écarter sa raie pour que je la sente de plus en plus. J’avais mis une capote mais je la sentais vachement bien. Je n’ai pas voulu me retirer et je lui ai juté dans le cul. Malgré le préservatif c’est toujours très agréable de jouir à l’intérieur d’une femme surtout si c’est au niveau de ses intestins.

    J’ai enculé la caissière moins de 24 heures après l’avoir rencontrée. Comme quoi même pour un mec de 45 ans pas spécialement gâté par la nature, il est possible de se faire des plans culs chauds et de s’éclater avec des jolies petites salopes.

    Henri 45 ans Paris

  • Sa fiche profil

    Inscrit le

    Lui écrire

  • SnapChat Sexy




  • Rencontres sexy près de chez vous

  • Favoris

  • Vos commentaires

    Pas de commentaire.

    Laisser un commentaire