J’emporte mes godes au bureau

  • Je suis tellement accro aux sex-toys, que je les emporte au bureau pour me faire du bien et il est arrivé quelquefois que j’en oublie un dans mon tiroir mais de manière totalement involontaire bien sûr.

    Je suis une jeune cadre dynamique dans une boîte de publicité et j’ai mon propre bureau. Le gros avantage, c’est que lorsque je ferme la porte je suis toute seule et que personne ne peut me voir car il n’y absolument aucune vitre mise à part la fenêtre extérieure. Je peux ainsi à loisir demander à ce que l’on ne me dérange pas et sortir mes godemichés et me faire du bien. Je vais d’ailleurs à ce titre vous raconter une petite anecdote rigolote qui m’a valu une bonne frayeur.

    J’avais fermé la porte et demandé à la secrétaire de ne me passer aucun appel et de ne pas venir me déranger car j’avais un dossier très important à traiter pour la réunion de l’après-midi. Tout s’est très bien déroulé jusqu’à à peu près 11 heures. J’ai eu le temps de m’enfoncer mes boules de geishas dans la chatte et de me mettre des pinces à seins pour accentuer mon plaisir. J’étais en train de me faire du bien avec mon vibromasseur Rabbit lorsque la porte de mon bureau s’est ouverte. Je n’ai pas eu le temps d’arrêter les vibrations mais par contre j’ai eu le réflexe de rapprocher ma chaise sous mon bureau afin que personne ne se rende compte de rien. J’ai juste eu le temps de lever la tête pour m’apercevoir qu’il s’agissait de mon patron. Bonjour le malaise !

    J’avais le vibromasseur en train de me faire énormément de bien à la chatte et au clitoris car il était par judicieusement placé juste où il fallait. Mon patron allait repartir après m’avoir déposé un complément d’information pour le dossier lorsqu’il s’est arrêté net. Il m’a demandé si je n’entendais pas quelque chose vibrer et instinctivement je lui dis qu’il devait s’agir de mon téléphone portable. Je lui ai expliqué l’avoir mis en vibreur afin de ne pas être dérangée pour être fin prête pour ma réunion de l’après-midi. Il m’a félicité pour mon professionnalisme et s’est éclipsé prétextant de ne pas vouloir me déranger trop longtemps. Il s’en sera fallu de peu pour que je me fasse remarquer par mon patron, car j’ai eu un orgasme à peine quelques secondes après qu’il eut fermé la porte.

    J’ai dû m’adapter et changer de technique pour ne plus avoir à subir ce genre de désagréments. Ceci dit, j’emmène toujours mes sex toys au bureau et j’en laisse quelquefois un ou deux dans mon tiroir en cas d’oubli. Ah bon ? J’ai dit que c’était volontaire… ?

    Sophie 37 ans Paris La Défense

  • Sa fiche profil

    Inscrite le

    Lui écrire

  • SnapChat Sexy




  • Rencontres sexy près de chez vous

  • Favoris

  • Vos commentaires

    • alexals

      alexals -

      Tu n'en manques pas une pour te faire plaisir... ton patron a dû repartir avec plein d'idées derrière la tête, non?..

    • mookie59 -

      Hum magnifique confession et sacrée péripéties merci pour ton anecdote ! Bises coquine :)

    Laisser un commentaire